Le premier registre des procès-verbaux de la Confrérie des eaux du village de Château-d’Oex date du
3 mars 1801, les anciens ayant brûlé.


 La Confrérie des eaux de Château-d'Oex a environ 500 ans !

 

L'origine de la Confrérie des eaux remonte à 1511 ou 1521.

Extrait du procès verbal de l'assemblée du 3 mars 1801

L’assemblée des droits ayant et membres de la

bourgeoisie de l’eau du village de Château-d’Oex,

dûment convoquée et réunie sous la présidence

du citoyen Samuel Raynaud, Recteur moderne.

 

Comme les titres et livres qui renfermaient l’institution

et les règlements de la dite Confrérie ont été incendiés

chez le dit citoyen Samuel Raynaud la nuit

du 27 au 28 juillet 1800.

On présente une Note des principaux règlements de cette Confrérie ou Bourgeoisie de laquelle note on fait

lecture et après mûr examen l’assemblée a délibéré à l’unanimité, confirme pour la suite tous les règlements

rappelés dans cette Note et de s’y conformer à l’avenir.

Teneur de la Note susmentionnée : recueil des principales institutions et règlements de la bourgeoisie de l’eau

du village de Château-d’Oex dont le livre et les titres ont été incendié dans la maison du village du citoyen

Etienne Samuel Raynaud, Gouverneur de dite fontaine et recteur de la bourse d’icelle la nuit du 27 au 28 juillet 1800.

Cette confrérie et établissement subsistait depuis l’année 1511 ou 1521 à teneur de la traduction d’un acte latin à

ce sujet par lequel il apparaissait que tous les possesseurs des maisons du village et de la Villa-d’Oex jusqu’au

ruisseau du Perrey en étaient.